2022 20e anniversaire de PALU - Le grand retour

 2022 20e anniversaire de PALU - Le grand retour

PALU a été officiellement créée le 9 septembre 2002, lors d’une convention tenue à la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) à Addis-Abeba (Éthiopie). Deux décennies exactement après sa création, le 9 septembre 2022, PALU est retourné au bercail à Addis Abeba, pour célébrer ses succès, évaluer et discuter de la situation actuelle de l’Afrique en matière de constitutionnalisme, de bonne gouvernance, d’état de droit, de promotion et de protection des droits de l’homme et des peuples, et pour planifier stratégiquement l’avenir.

PALU, en collaboration avec Ethiopian Federal Advocates Association (EFAA) et Ethiopian Lawyers Association, a réuni plus de 100 avocats, défenseurs des droits de l’homme, dirigeants d’OSC et bâtonniers de toute l’Afrique et de sa diaspora.

Mme Sinidu Alemu, Présidente de EFAA, a souhaité la bienvenue à tous les participants en Éthiopie, berceau de nombreux mouvements et institutions panafricanistes, dont PALU. « Nous sommes très honorés de vous accueillir une fois de plus dans notre belle ville d’Addis Abeba ». Mme Sindu a également demandé à PALU d’envisager la possibilité de réinstaller son secrétariat à Addis Abeba.

Dans son discours d’ouverture, M. Kari Abdoul-Bagui, Président de PALU, a indiqué que PALU était la mieux placée pour renforcer et améliorer la collaboration entre les nombreux barreaux africains. Il a salué son dévouement au renforcement de la démocratie, de l’État de droit, de la promotion de l’égalité et des droits de l’homme et de la profession juridique au service de tous les Africains.

Le discours liminaire a été prononcé par le Dr Guy-Fleury Ntwari, conseiller juridique et directeur du Bureau du conseiller juridique de l’Union africaine (UA). Il a salué l’engagement de PALU et son alignement sur les valeurs fondamentales et le mandat de l’Union africaine. Il a ensuite invité les participants à débattre de la question de savoir si l’Afrique était réellement partie prenante des règles, normes et accords internationaux et si nous progressions vraiment dans ce domaine ou si l’Afrique devait prendre des dispositions analogues, mieux adaptées au contexte africain.

Après le coup d’envoi de la conférence, pendant le reste de la journée, les participants ont traité et débattu des sujets et résultats suivants:

  1. La profession juridique et l’économie en Afrique (sous l’égide de la Section du droit des affaires de PALU, du Forum des grands cabinets d’avocats et du Groupe de travail sur les FFI)
  1. L’avenir de la profession juridique en Afrique (sous l’égide de la Section de la pratique juridique et du Comité TIC de PALU)
  1. 3La profession juridique et la démocratie, la bonne gouvernance, l’état de droit, les droits de l’homme et des peuples, la paix et la sécurité en Afrique (sous l’égide de la Section de l’intérêt général et du droit du développement de PALU)
  1. Stratégie et planification - une réunion de type « assemblée générale » sur les 20 prochaines années de PALU (animée par le Président et le Comité exécutif de PALU, (2022 - 2025) (facilitated by the President and Executive Committee of PALU, 2022 – 2025).

Enfin, Me Akere Muna, l’un des membres fondateurs de PALU et membre du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites (FFI) en provenance d’Afrique, a invité tous les dirigeants des barreaux africains à mobiliser les citoyens dans la lutte contre les FFI et à soutenir une déclaration forte et unilatérale qui condamne les auteurs de FFI et exige qu’ils soient poursuivis.

Pour plus d’informations sur l’événement CLIQUER ICI

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *